Célébration de la Confirmation adultes - Radonvilliers le 13 mai 2017 | Diocèse de Troyes

Célébration de la Confirmation adultes - Radonvilliers le 13 mai 2017

 

Introduction

Chers amis qui allez recevoir le sacrement de la confirmation,

Il est bon d’avoir entendu au moment d’entrer dans la célébration de votre confirmation une présentation de quelques projets actuels de la communauté du Briennois pour vivre de l’Evangile. Une communauté qui veut vivre de plus en plus, de mieux en mieux, la communion, une communauté qui veut être missionnaire, aller vers les autres pour témoigner de l’amour de Dieu et annoncer la Bonne Nouvelle de la vie et de la paix.

Cette communauté, c’est la vôtre. Elle vous a portés et vous porte aujourd’hui. En recevant le sacrement de la confirmation, vous entrez dans son projet. Et nous sommes convaincus que vous y apporterez le meilleur de vous-mêmes, cette énergie que l’Esprit que vous allez recevoir vous insufflera. C’est pour cela que nous nous unissons dans la prière.

Et au début de l’Eucharistie laissons l’eau du baptême couler en nous, qu’elle nous purifie de tout ce qui en nous fait obstacle au projet de Dieu.

 

Homélie                                         Jn 14, 1-12

Chers Audrey, Mélanie, Jérémie,

Même s’il y a des points communs dans votre itinéraire, je n’irai pas jusqu’à dire que vous êtes pareils. Mais je voudrais souligner qu’il y a cependant un grand point commun entre vous : c’est d’abord cette décision que vous avez prise de recevoir le sacrement de la confirmation. Ce n’est pas une décision ordinaire, comme le choix d’un lieu de vacances, ou la marque de voiture à acheter. C’est une décision qui engage votre vie, la décision d’être des témoins du Christ, de partager avec les autres ce que vous avez reçu, c’est certes une décision personnelle, mais c’est aussi une décision qui vous a rapprochés tous les trois, un rapprochement qui se concrétise dans cette célébration du sacrement et qui, j’en suis sûr, se poursuivra lorsque vous aurez repris votre chemin de chaque jour.

Si cette décision de recevoir l’Esprit Saint pour être missionnaire dans le monde où vous vivez vous est commune, elle l’est encore plus à cause de la manière dont elle est née et dont elle a grandi dans votre cœur. Pour chacun de vous c’est à partir d’un signe qu’elle a muri en vous pour aboutir à ce jour et à ce qui s’en suivra, Jérémie à propos de signe parle même de cadeau de Dieu. J’ai pu vérifier que tous les trois vous l’envisagiez ainsi. Ce signe ce sont des circonstances, ce sont surtout des visages de personnes avec qui on a fait un bout de chemin et qui nous ont apporté le témoignage de leur propre foi, de leur propre joie de croire. Ce sont parfois même des circonstances négatives vécues qui ont provoqué en nous le désir de marcher à la suite du Christ, car le Christ se donne à connaître même dans des moments d’épreuve. Il nous dit alors qu’il est là, à côté de nous, et vous avez su le reconnaître et vous laisser consoler et encourager par lui. Cette diversité d’expérience illustre bien ce que dit le Christ dans ce passage d’Evangile. Il y a beaucoup de demeures dans la maison du Père. Les disciples du Christ ne sont pas un troupeau bêlant, où tous bêlent en même temps, mais chacun reçoit du Christ tel qu’il est cette force qu’il nous a promise, en nous annonçant la venue de l’Esprit Saint, cette force que vous recevez aujourd’hui dans le sacrement de la confirmation, mais que le Christ ne cesse de tenir à notre disposition pour que nous poursuivions son œuvre.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le jour de la célébration de la confirmation, frères chrétiens qui entourez ces confirmands, l’Esprit Saint déborde sur tous ceux qui participent à la célébration. Ne soyez donc pas là comme des témoins passifs d’un évènement qui ne vous concerne pas. L’Esprit reçu par ceux qui sont confirmés vous concerne, il vous fortifie, il vous dynamise. Dans leur lettre d’ailleurs, les confirmands ont cité ceux qui se sont sentis très concernés et les ont accompagnés sur leur route. Avec ceux-là c’est un partage de l’Esprit Saint qui s’est accompli tout au long du chemin. Qu’il en soit de même avec vous tous, membres de la communauté chrétienne et amis de passage. Les quasi confirmés sont de notre famille, la famille des disciples missionnaires. Sachons donc resserrer les liens avec eux.

Mais, en même temps que Jésus dit qu’il y a beaucoup de demeures dans la maison du Père, il dit aussi qu’il y a un seul chemin, lui le Christ. ET cette affirmation ne doit pas être séparée des autres éléments de la phrase. Il est un chemin qui est vérité et vie. En nous disant cela, Jésus nous dit au moins deux choses importantes. D’abord que c’est lui la réponse à nos questions d’existence, c’est lui qui nous porte de la lumière dans nos troubles, qui oriente notre route. La seule question est de savoir si nous sommes prêts à entendre sa réponse. Les apôtres, comme beaucoup de leurs contemporains croyants et aussi comme beaucoup de personnes, voulaient voir Dieu. « Qui me voit, voit le Père ». Il est celui qui nous montre Dieu, mais pas comme quelqu’un devant qui nous n’avons plus qu’à nous mettre à genoux. Ca nous arrangerait bien, car cela nous éviterait de douter de lui, quand arrivent le mal et la mort. Jésus, lui, nous le montre comme une vérité en chemin. Il est toujours là avec nous sur la route, mais nous avons sans cesse à le découvrir, à l’accueillir, à le partager. Cher amis, le Christ a été  sur votre chemin, sinon vous ne seriez pas là aujourd’hui. Il l’a été à travers toutes ces personnes qui vous ont accompagnées, à travers sa Parole que vous avez reçue en Eglise, et de mille manières. Ce qu’il vous dit aujourd’hui c’est « demeurez sur mon chemin qui vous fera connaître la vérité et vous donnera la vie ».

Une autre manière de vous dire : soyez mes disciples. Mais pas n’importe comment. La famille des chrétiens n’est pas un fan club. Le disciple du Christ est un disciple missionnaire, quelqu’un qui va vers les autres pour leur porter la bonne nouvelle du Christ. A travers ce que nous avons entendu tout à l’heure de ce qui se passe dans cette communauté, on voit bien qu’elle est missionnaire. A vous de devenir vous aussi des acteurs de cette mission.

Cette volonté d’être des acteurs de la mission, chacun de vous l’exprime à sa manière. Entre autre Jérémie, quand il dit : « Je compte bien continuer sur cette lancée pour d’une part continuer à m’enrichir de la Parole de Dieu, et d’autre part pour la transmettre à d’autres.

Mais n’oublions jamais que missionnaire veut dire quelqu’un qui est envoyé non pas seulement dans la communauté, mais dans le monde. Vos activités de maman, de papa, de présence professionnelle dans une maison de retraite, d’assistante maternelle, de gérante d’un gîte, sont d’importants lieux de mission, des lieux où vous ouvrez des chemin d’espérance, de paix, de vie, de joie et d’amour, qui sont le chemin ouvert par le Christ.

Bonne mission à vous. Bonne mission à toute cette communauté qui vous entoure.

+ Marc Stenger
Evêque de Troyes

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires