Confirmation d’adultes - Cathédrale le 3 juin 2017 | Diocèse de Troyes

Confirmation d’adultes - Cathédrale le 3 juin 2017

 

Homélie                         Jn 7, 37-39

 

La proclamation de Jésus que nous venons d’entendre est une des plus fortes de tout l’Evangile. Elle se situe à un moment où beaucoup de Juifs sont rassemblés pour la Fête des Tentes, un grand rendez-vous de foi et de prière, où on priait en particulier pour demander au ciel la pluie pour la terre.

Autre grand rendez-vous de foi et de prière, le jour de votre confirmation. C’est le don de l’Esprit Saint à vous et à la terre des hommes que nous sollicitons, un Esprit qui renouvelle toute chose « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive ». Cette parole solennelle signifie que ce qui n’était encore que préfiguration et attente est en train de s’accomplir et d’arriver à son terme. Et là, il n’est pas simplement question de l’eau qui purifie et qui désaltère, il est question de l’Esprit que le Christ envoie et qui donne à chacun sa force, son dynamisme, sa vie. C’est une nouvelle fête des Tentes que Jésus inaugure et c’est une fête qui se prolonge pour nous cette après-midi. Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive. Dieu l’avait déjà annoncé par la bouche du prophète Isaïe : « Vous tous qui avez soif, venez vers l’eau, même sans argent, venez, prêtez l’oreille et venez, écoutez et vous vivrez ». Amis confirmands, cette parole vous l’avez entendue dans votre histoire, dans vos moments de joie et d’épreuve, et cela vous a encouragé à vous mettre en route, à ne pas en rester à vos questions et à vos doutes.

Si vous me permettez de le dire, vous avez bien fait car aujourd’hui, au terme de votre préparation, le chemin de la source est révélé. Jésus est en personne la Fontaine de la vie. Il nous abreuve, il nous vivifie. Qui parmi vous n’a pas soif de lumière, de joie et de paix ? Qui parmi vous n’a pas soif d’amour et de vie ? Qui parmi vous n’a pas soif de voir la face de Dieu et de partager sa gloire ? Si j’en crois vos lettres, aucun de vous, chers amis.

Il est donc bon que nous entendions la voix puissante du Fils de Dieu. C’est elle qui vous appelle, qui nous appelle. Celui qui croit en moi, de son côté couleront des fleuves d’eau vive. Voilà la merveille qui nous est donnée, à nous tous en partage. Dans l’Ancien Testament on parlait de Jérusalem comme du lieu dont jaillirait la source du salut éternel, parce que c’est là que Jésus donnera sa vie pour le salut de tous les hommes. Mais aujourd’hui nous sommes directement concernés. Si nous avons la foi, c’est de nous que jaillira une source d’eau vive pour les autres. On le constate déjà chez vous, on remarque votre énergie, vos projets, votre volonté de vous engager, votre joie et votre action de grâce et on vibre avec eux. C’est l’abondance, la surabondance de grâce qui est déjà en vous, depuis que vous vous êtes mis en route par le baptême. C’est le cadeau que Dieu vous fait, cette grâce qui habite en vous, le don de l’Esprit Saint, non pas seulement pour vous, mais pour les hommes de la terre. Ainsi cela devient aussi un cadeau pour nous, cette force de vie pour nous réveiller et nous entraîner.

Rendons-nous bien compte de la valeur de ce cadeau. Ce que dit l’Ecriture, c’est que c’est un jaillissement de vie à partir duquel un élan nouveau nous habite et nous porte en avant. Plusieurs dans les lettres que vous m’avez envoyées, me parlent de leur expérience de mort, de doute, de ténèbres. Le don que le Christ nous promet est tout entier un don de vie, une énergie nouvelle qui nous permet de découvrir que Dieu est notre Père et que nous ne sommes jamais abandonnés, et qui nous permet de réveiller ceux qui nous entourent.

Cette promesse de Pentecôte se réalise aujourd’hui pour nous, comme elle s’est réalisée pour les foules qui étaient rassemblées à Jérusalem les jours de la Fête des Tentes.

Elle se réalise pour vous et par vous. Vous recevez le sacrement de la confirmation. La Parole de Dieu retentit au milieu de nous. Des hommes se lèvent et vont à la rencontre des autres pour leur annoncer que le Christ est vivant. Le souffle de Dieu traverse toutes nos existences et notre humanité. Ceci s’est réalisé pour vous mais aujourd’hui c’est nous tous qui sommes porteurs du souffle de la vie de Dieu. Nous sommes animés, vivifiés, portés par ce feu intérieur, ce souffle, cette présence et à ceux que nous croisons le témoignage que nous pouvons donner fait du bien. Nous sommes renouvelés dans notre conscience de disciples que le Maître veut combler. Mais même temps, vous l’avez compris, les disciples que vous êtes devenus doivent aussi acquérir la conscience d’être missionnaires, de partager, de transmettre, d’ouvrir le cœur de vos frères.

Ce feu qui a flambé au commencement de l’Eglise, il s’allume cette après-midi dans les cœurs de ceux qui vont être confirmés, mais aussi de tous les autres, car on n’est jamais quitte de l’Esprit Saint, on a toujours à se laisser enflammer par son feu à quelque âge de la vie que l’on soit. Merci amis qui allez être confirmés, de nous permettre de vivre cette fête de la foi et de l’espérance grâce à votre engagement. C’est la raison pour laquelle nous sommes de tout cœur avec vous. Et vous savez peut-être que durant le mois de juin nous vivons le Diocèse en Fête. Ce que nous célébrons cette après-midi en est une pièce maîtresse.

+ Marc Stenger
Evêque de Troyes

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires