Art et spiritualité (Revue Eglise dans l'Aube de mai 2017) | Diocèse de Troyes

Art et spiritualité (Revue Eglise dans l'Aube de mai 2017)

 

De siècle en siècle, l’Eglise a honoré et mis en valeur le langage de l’art pour révéler le mystère de Dieu. La nouvelle édition de notre Festival « Art et Spiritualité », en ce mois de juin, est pour nous l’occasion de nous redemander comment nous, qui dans notre diocèse sommes si richement dotés en art religieux, laissons nourrir notre vie spirituelle par le trésor de notre patrimoine, et plus largement comment la création artistique que l’Eglise continue à soutenir (pensons à la tour eucharistique de notre cathédrale) nous aide à approfondir notre foi.

L’art est création

Car l’art est fondamentalement création et quand nous admirons dans nos églises la statuaire, le vitrail et la peinture d’hier et d’aujourd’hui, quand nous écoutons avec dévotion une pièce de Jean-Sébastien Bach, exécutée par un organiste talentueux, nous ne devons pas seulement nous laisser aller au plaisir de nos yeux et de nos oreilles, mais entrer en communion avec l’âme de l’artiste qui conçoit, imagine, élabore, travaille la matière dans la droite ligne de Celui qui en est à l’origine. L’art n’est évidemment pas seulement une production matérielle. Il y a du spirituel dans cette création. Le rapport de l’artiste au réel est particulier. Il ne se contente pas de le reproduire platement, mais il en reçoit quelque chose de profond, de l’ordre de la joie et de la paix, et cela éveille en lui une générosité, un amour, un désir de partager et de se donner.

C’est l’intériorité du créateur que nous devons essayer de rejoindre quand nous contemplons ou accueillons une œuvre d’art. L’artiste vit une vie spirituelle qui vient du plus profond de son corps, de son cœur, de son esprit. Il ne transmet donc pas seulement de la matière qu’il reproduit et configure. Il transmet de la transcendance, il nous dit ce qui habite le fond de son âme.

 Une mission

Ainsi l’art nous dit la noblesse et la dignité d’un être humain qui en est toujours à se dépasser pour être pleinement lui-même. L’art met l’artiste en relation avec l’absolu qu’il découvre et rend l’artiste partie prenante de l’acte créateur de Dieu. Quelle est sa mission ? Elle est de révéler ce qui est encore caché dans la création et de l’accomplir pour le bonheur de tous ceux qui sont les destinataires de cette création.

Dans ce sens, chacun de nous peut être un artiste, car chacun a vocation à transmettre quelque chose de l’invisible de Dieu. Mais certains reçoivent un don spécial pour dire cet invisible. Ecoutons Bach ou voyons Rembrandt. On peut ne pas les apprécier, ou du moins en préférer d’autres, mais des êtres comme eux livrent directement un secret du plus profond, montrent un chemin, apportent une émotion qui va créer la rencontre avec l’invisible et ouvrir à la vie. C’est cette expérience-là que doit nous offrir la création artistique.

 La plus belle œuvre d’art

A notre époque d’exaltation de la consommation et de la productivité, il y a la tendance à faire de l’art aussi un objet marchand, de faire de certaines créations artistiques des pseudo-absolus pour combler prétendument le cœur de l’homme et ne comblant en réalité que l’émotion des esthètes, les véritables artistes ont su reconnaître avec humilité que l’art ne peut pas tout dire de Dieu mais seulement l’approcher. Nous, croyants, nous savons que l’expression artistique qui nous rapproche le plus parfaitement des ici-bas de l’Absolu divin, c’est la « charité », participation à son Amour.

La plus belle œuvre d’art, à la portée des créateurs que nous sommes, c’est l’œuvre de charité. Mais ceci n’invalide en rien le travail des créateurs artistiques. Leur œuvre doit permettre de découvrir le cœur de la révélation, laisser pressentir un Dieu qui a voulu se mettre au niveau de l’homme pour que l’homme devienne Dieu.

Puisse le 10ème Festival « Art et Spiritualité » nous permettre de saisir ce message.

+ Marc Stenger
Evèque de Troyes


Cet article est extrait de la revue "Eglise dans l’Aube" n° 5 de mai  2017
Rédaction & Administration : "La revue Catholique" 10 rue de l’Isle 10000 Troyes  - tel 03 25 71 68 04 Écrire  
parution mensuelle -  Abonnement 28 €

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires