Projet pastoral dans l’Espace "Côte des Bar" | Diocèse de Troyes

Projet pastoral dans l’Espace "Côte des Bar"

Le 26 mai dernier, l’Espace pastoral « Côtes des Bar » se retrouvait à la salle paroissiale de Vendeuvre-sur-Barse. Le Père Yves Maurice, animateur de l’espace, et les ensembles paroissiaux (représentants des équipes pastorales ou d’animation pastorale, prêtres, diacres, ALP) se rassemblaient autour du Père Marc Stenger, venu accueillir les projets là où ils en étaient.

Au cours d’une intervention préalable, le Père Marc Stenger rappelle l’enjeu de cette démarche de projets pastoraux :

Notre projet est ce qui identifie notre ensemble paroissial. La communauté chrétienne est un lieu missionnaire où le Christ nous envoie pour annoncer l’Évangile au monde entier.

Pour réaliser notre projet, nous pouvons nous appuyer sur d’autres ensembles paroissiaux, mais il faut que chaque ensemble s’approprie, se reconnaisse dans un projet : c’est sa carte d’identité missionnaire.

Nous existons comme communauté chrétienne pour être missionnaire, pour annoncer la Bonne Nouvelle du Christ.

Présentation des projets pastoraux

• Ensemble paroissial de Bar-sur-Seine (11 communes)

Le projet a pour objectif de créer des liens, de dynamiser : attention aux nouveaux habitants des villages, invitations aux messes, efforts pour rendre la communauté chrétienne plus chaleureuse, plus accueillante par des moments de convivialité (repas, sorties paroissiales), par l’accueil (pendant les offices et auprès des personnes demandant un sacrement), par l’ouverture aux non-croyants (organisation de soiréespartages à thème).

• Ensemble paroissial de Vendeuvre-sur-Barse (14 communes)

Le projet est l’accompagnement des familles après la cérémonie des obsèques. Chaque famille sera invitée, le 2 novembre, à une messe au cours de laquelle les défunts de l’année seront nommés. Cette invitation se fera par l’envoi d’une lettre type avec un paragraphe personnalisé (selon âge du défunt, mort naturelle ou accidentelle, suicide..).

• Ensemble paroissial de Clérey (3 communes)

Le projet a pour objectif la rencontre des générations et plus particulièrement les enfants du catéchisme avec les personnes âgées : invitation à un goûter, visites particulières.

• Ensemble paroissial de Bar-sur-Aube (11 communes)

Le projet s’oriente selon 2 axes : la communication (un panneau « mouvant » à l’entrée de l’église illustrera chaque temps fort pendant une quinzaine de jours) et l’accompagnement (à partir du cheminement de l’éveil à la foi, comment accompagner les gens sur le seuil)

• Ensemble paroissial du Vaudois (7 villages)

Le projet part de choses qui existent pour essayer de les améliorer :

– mieux communiquer : envoi nominatif du bulletin paroisial à chaque maire, réalisation d’un panneau d’accueil par village.

– mieux accompagner : invitation des mariés des 7 villages pour leur demander leurs attentes par rapport à l’Eglise.

– la fête de la « Saint Parre » : il est essayé de la transformer en un moment de rencontre plus étoffé. • Ensemble paroissial Alliance des Vallées (26 villages)

Avec comme slogan « mille liens à créer pour être communauté », le projet s’oriente vers quelques moyens concrets : redynamiser les relais-villages et en mettre en place de nouveaux, améliorer l’accueil à l’église , la prise en charge des nouveaux arrivants, l’accompagnement des personnes âgées , malades, isolées, élargir la diffusion de l’information (internet, feuille de semaine paroissiale, panneau d’information à l’entrée de l’église… )

• Ensemble paroissial de Ville-sous-la-Ferté (12 communes)

Le projet est basé sur l’accueil (dans les églises : distribution des feuilles de messe plutôt qu’une mise à disposition en « tas », attention aux enfants en les faisant participer, présence du prêtre à la sortie de l’église) et l’information (les relais-villages vont répertorier les enfants en âge d’être catéchisés pour pouvoir informer les familles, lettre envoyée par le Père Marc N’Guile pour rencontrer les maires avec les relais-villages.)

• Ensemble paroissial de Ville-sur-Terre (18 communes)

Le projet a pour objectif d’aller vers les personnes que l’on ne voit pas à l’église. Le choix a été fait d’essayer de rassembler les couples qui ont de jeunes enfants en organisant une rencontre sur un thème qui accroche.

Après l’écoute de chacun des ensembles paroissiaux, le Père Marc Stenger livre ses réflexions. En voici quelques unes :

• A propos de l’indifférence ambiante , nous avons une question à nous poser : pourquoi cette indifférence, pour quelles raisons ? N’est-ce- pas que les personnes cherchent ou attendent autre chose que ce que nous leur proposons, ont besoin d’autres messages ?

• Il y a deux manières de penser les choses :

– nous avons notre système et les gens ont à entrer dedans.

– nous regardons la personne qui est là, dont le rapport à l’Eglise, la situation n’est pas la même : l’Eglise se manifeste dynamisante, réconfortante.

• Faire un projet n’est pas envahir tout l’espace de la vie paroissiale : la vie demeure, mais c’en est la marque spécifique.

• Aspect intergénérationnel : l’Eglise, ce n’est pas « les jeunes » ou « les vieux », mais c’est la rencontre de toutes les générations ; toutes les générations sont responsables de la transmission de la foi.

• Accompagnement : la caractéristique de la révélation chrétienne, ce qui rend notre Dieu différent, c’est qu’il est venu accompagner les hommes par son fils Jésus, et son accompagnement dure jusqu’à la fin des temps. Sa manière de se manifester est un amour d’accompagnement. La marque particulière des chrétiens est de manifester cet accompagnement.

• Le projet peut consister à ne pas faire des choses extraordinaires, mais à mieux faire les choses

• Il est important de soigner la communication avec les municipalités : notre Eglise veut être en relation avec les acteurs de la vie de notre société, il ne faut pas avoir seulement le souci de faire marcher notre « boutique ».

• Fête de la « Saint Parre » : exemple de valorisation de la tradition religieuse qui est le trésor d’une communauté chrétienne.

• Les relais-villages sont des éléments missionnaires importants dans les ensembles paroissiaux  :

– ils sont à la base de la jonction de l’Eglise avec la vie locale.

– ils sont des services de renseignements.

– ils sont les témoins de la proximité de l’Eglise par rapport à la vie des gens.

• L’accueil, l’information ont pour fonction de montrer que l’Eglise a une visibilité, qu’elle est présente pour les hommes, pour que les hommes sachent que l’on est là pour eux, que l’on a quelque chose à leur dire : dynamique de proposition et de service.

• Pour bien vivre l’accueil il faut partir de l’idée que nous ne sommes pas seulement ceux qui allons donner. Mais nous sommes aussi accueillis et nous allons recevoir quelque chose des autres : ce qu’ils sont est important pour nous. Le Christ montre toujours aux gens que ce qu’ils sont est important pour lui.

Claire Astier

Le compte rendu complet est disponible à l’accueil à Notre-Dame-en-l’Isle ou par courriel auprès de Claire Astier diocese.troyes@catholique-troyes.cef.fr


Cet article est extrait de la revue "Eglise dans l’Aube".

Rédaction & Administration :

"La revue Catholique" 10 rue de l’Isle 10000 Troyes tel 03 25 71 68 04 mail : revuediocese@catholique-troyes.cef.fr parution mensuelle Abonnement 25 €


Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires