Ensembles paroissiaux et projets pastoraux | Diocèse de Troyes

Ensembles paroissiaux et projets pastoraux

Un rapide tour d’horizon dans les ensembles paroissiaux de l’Agglomération troyenne fait apparaître une grande diversité dans les projets retenus. Ceux-ci concernent l’accueil des familles «jeunes», la présence dans un quartier, la prise en compte de nouvelles zones d’habitation, la création de liens entre personnes et services d’une même paroisse, l’attention aux personnes isolées, la prise en compte de l’ensemble des villages de l’ensemble paroissial… Mais plus que le contenu final de ces projets, il me semble que c’est la démarche sous tendue par cette dynamique qui aura été importante. Les équipes pastorales et les équipes d’animation paroissiale sont souvent submergées par «les affaires courantes». Cette démarche nous aura provoqué à porter plus loin notre regard et, pour laisser de la place à l’essentiel, à faire évoluer nos manières de travailler. J’ai en effet été témoin de moments importants : • lors de la phase de sensibilisation : il n’a pas toujours été facile de voir l’intérêt de cette dynamique. N’est-il pas réducteur de penser la pastorale, l’évangélisation, en terme de plan d’action ? Pourquoi ajouter encore quelque chose à ce que nous avons déjà à faire ? La rencontre des équipes de l’agglomération (12 janvier) a permis de dépasser certaines de nos peurs. Nous voyons bien que dans une paroisse, nous ne pouvons pas tout faire à la fois. C’est justement pour cela qu’il ne faut pas en rester au niveau des intuitions, mais nous donner des priorités, et des moyens pour que ces priorités se vivent de manière très concrète. • lors de la phase de diagnostic : je n’ai pas l’impression que cette phase de diagnostic ait «révolutionné» la perception que chacun pouvait avoir du territoire de sa paroisse. Cela aura par contre été l’occasion d’un regard renouvelé sur ces réalités. Dans beaucoup d’endroits ont eu lieu des rencontres avec des responsables associatifs, des élus, le site internet de l’INSEE a été visité… du temps a été pris pour «regarder» ceux vers qui nous sommes envoyés. (il y a même une paroisse qui va faire de ces rencontres son projet pour l’an prochain). • lors de la phase de mise en forme du projet : cela est encore un vrai défi pour beaucoup de paroisses. S’obliger à écrire. Dépasser la peur de la perte de temps. C’est l’étape que vivent la plupart des paroisses en ce moment. Mettre par écrit, cela signifie prendre un engagement, surtout si un temps de bilan est programmé. Mettre par écrit, c’est se donner toutes les chances de réussir, car cela nous oblige à envisager l’ensemble de ce qui sera nécessaire. Cette dynamique de projet veut être une chance pour chaque ensemble paroissial. Loin d’être une contrainte supplémentaire, elle veut nous aider à ne pas gaspiller notre temps et nos moyens. Elle veut nous aider à nous poser les questions essentielles : comment notre paroisse s’ouvre-t-elle aux appels des hommes et de l’Esprit ? Comment, au delà des choses à organiser, sommes-nous témoins de l’amour de Dieu pour chacun ? Chacune des paroisses de l’Agglomération troyenne apportera son projet le 29 juin prochain. Dans certains cas, l’encre en sera à peine sèche. Mais l’objectif n’est pas là. Le vrai bilan, c’est dans un an que nous pourrons le faire, quand nous pourrons constater (ou ne pas constater) que ce «travail par projet» nous aura permis d’avancer sur des chantiers qui risquaient, sans cela, de rester longtemps en friche. Jérôme Berthier Vicaire épiscopal pour l’Agglomération troyenne ----
Echo des espaces pastoraux - des services et des mouvements [---►->art 2086] Retour ...Appelés et Envoyés[---►->art 2071]
----

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires