Œcuménisme : Témoignages | Diocèse de Troyes

Œcuménisme : Témoignages

Frères et sœurs en humanité, frères et sœurs dans le Christ. Même si grande est ma confiance envers les théologiens, les responsables d’Eglises, les conseils, les commissions, les groupes… rien ne sera suffisant sans la conviction et la volonté des « chrétiens de la base » pour qu’advienne l’unité entre les chrétiens. L’unité recherchée ne doit pas être l’uniformité, mais le désir de porter ensemble à la face du monde, dans le respect , la confiance et la fraternité, un message d’Amour et de Paix. Cela suppose le désir de se rencontrer, pour mieux se connaître afin de découvrir les richesses de l’autre dans le respect des différences, de comprendre ce qui change, ce qui dérange parfois ! Notre responsabilité de chrétiens est engagée, n’ayons pas peur de dire et de témoigner au monde que c’est le même Christ qui vit en nous. En cela aujourd’hui, il y a urgence ! Monique Gaillard Rencontrer, dialoguer, partager, prier, s’engager avec des chrétiens anglicans, protestants, orthodoxes et catholiques depuis presque cinquante ans m’a entraînée à approfondir ma propre foi à leur contact, surtout à partir du chapitre 17 de saint Jean. Vivre des semaines de formation avec d’autres chrétiens, participer à des congrès orthodoxes pour l’Europe occidentale m’ont appris à écouter, à m’émerveiller du travail de Dieu dans les cœurs. Oui c’est bien la Vie de Dieu qui circule entre nous et elle devient vivante en ouvrant la Bible ensemble. Alors tout naturellement, je me suis assise avec d’autres sur les bancs de l’Institut Rachi. Découvertes de chaque jour, de chaque texte biblique, de chaque mot qui prenaient vie et saveur ! Jésus était bien enraciné dans le terreau de sa terre, de son peuple. Sa Parole est bien vie et joie pour moi Elle me fait vivre et tenir bon. Je rends grâce pour tous ceux qui m’ont appris à écouter, à apprendre, à lier des amitiés vraies, où on se reconnaît dans nos différences. Combien je suis reconnaissante pour ces liens avec des travailleurs pour l’Unité au Liban, en Afrique, dans plusieurs pays d’Europe, en France et à Troyes, pour ce voyage de Paix avec des Juifs et des Chrétiens de Troyes en Jordanie et en Israël. C’est apprendre ensemble à nous unir, à construire, à écouter pour affronter les combats de notre monde aujourd’hui et dire ensemble dans notre marche en avant notre Espérance en Celui qui vient. Thérèse Brignone Comment, en tant que chrétienne, je vis l’œcuménisme ? Tout comme Monsieur Jourdain, je crois que j’ai commencé à vivre l’œcuménisme sans le savoir. Jeune enseignante dans une école catholique, j’ai eu en classe, pendant plusieurs années des enfants protestants et ce fut certainement là, le début de mes questionnements : j’ai cherché à savoir ce qu’on avait en commun, ce qui était différent…je me suis intéressée à l’histoire et à mon histoire aussi. Et puis, le Père Daucourt a animé une session sur l’œcuménisme et j’ai alors rejoint le groupe œcuménique de Troyes où j’ai rencontré d’autres chrétiens. Prier, nourrir notre foi par nos échanges, partager un repas fraternel, participer à un culte à l’Eglise Réformée ou à une divine liturgie à l’Eglise Orthodoxe c’est autant d’occasions qu’il y a de témoigner ensemble. Voilà, je vis l’œcuménisme à travers toutes ces rencontres qui me rappellent que nous sommes tous frères en Christ : ce qui nous unit est bien plus fort que ce qui nous sépare. Anne-Marie Gasner Laurent, catholique et Débora, protestante se marieront en 2010 : Le cas est fréquent dans le milieu protestant français (9 mariages sur 10 de protestants sont « œcuméniques », en majorité avec un catholique). L’unité invisible de l’Eglise est donc vécue au sein des couples. Nos différences demeurent et chacun de nous reste attaché à sa confession d’origine, parfois dans la forme, parfois dans le fond. Mais cette rencontre permet un enrichissement théologique : découverte du protestantisme, changement dans la conception du catholicisme. – « Notre Église et les fondements doctrinaux se sont construits en rupture avec le catholicisme du XVIè siècle. Cette histoire imprègne encore ma vision de l’Église catholique d’aujourd’hui. En essayant de comprendre la foi de Laurent, j’ai réalisé que la seule différence majeure repose aujourd’hui sur notre relation à Rome et notre vision de l’Eglise, ce qui laisse place à de nombreux partages de notre foi ». (Débora) – « Le monde protestant est très varié et gagne à être découvert. Les différentes approches de la foi et les divergences théologiques me poussent à approfondir ma foi en gardant la plus grande ouverture d’esprit possible. Cela incite à la remise en question et aide dans l’accueil de l’autre qu’il soit croyant d’une autre confession ou tout simplement non-croyant ». (Laurent) Notre union nous a forcément engagés sans le vouloir dans l’œcuménisme. Rencontres européennes de Taizé Tous les ans, je participe aux rencontres européennes de Taizé , chaque fois dans une ville différente, autour du 31 décembre. Protestants, catholiques et orthodoxes, nous y prions ensemble, particulièrement pour la paix. Que ce soit à Milan, Budapest, Zagreb, Bruxelles ou Poznan cette année, nous sommes accueillis dans les paroisses et logeons dans les familles. Pendant une semaine, nous prions à 40 000 jeunes côte à côte, par terre, dans des halls d’exposition, et chantons en apprenant les paroles dans les langues des autres, partageons  le silence, écoutons la Parole. Ensemble, nous mangeons, prenons le métro, discutons, patientons, rions, découvrons nos « familles d’accueil ». Chacun essaie de trouver la nationalité de l’autre en ouvrant les yeux et les oreilles.  Mais il ne m’est jamais arrivé de demander à l’autre sa religion. Là-bas, on n’y pense simplement pas. C’est comme un sous-entendu évident que ce qui nous rapproche est plus fort que ce qui nous sépare. « Qu’ils soient un ». Nous ne faisons plus qu’un en priant ensemble. C’est la prière qui nous lie, c’est Dieu qui nous unit quand nous nous mettons tous humblement à genoux devant Lui. Armelle Semichon-Casal

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires