Le Prado | Diocèse de Troyes

Le Prado

Noël 1856!


Lyon, faubourg de La Guillotière. Un jeune prêtre, Antoine Chevrier, plein de zèle, découvre la population de cette banlieue industrielle, sa misère matérielle et surtout morale.

A Noël 1856, il reçoit une lumière. Devant la crèche, il réalise comme jamais que Dieu vient à nous, se fait pauvre au milieu des pauvres, pour sauver les hommes en commençant par les pauvres. Il date de cette contemplation de l’Incarnation ce qu’il appellera sa « conversion ».



« Je me suis décidé à suivre Notre Seigneur Jésus Christ de plus près, pour me rendre plus capable de travailler efficacement au salut des âmes. » expliquera-t-il plus tard à ses compagnons, à qui il s’empresse de préciser « et mon désir est que vous-mêmes vous suiviez aussi Notre Seigneur de plus près ».


10 Décembre 1860!: fondation du Prado

Dans une grande salle de bal, dénommée « le Prado », il fonda « l’oeuvre de la première communion », première réalisation de son projet d’évangélisation. Il accueillait les adolescents du quartier, à la seule condition de « ne rien avoir, ne rien savoir, ne rien valoir ». OEuvre sociale, elle était surtout organisée autour du catéchisme. Il estimait qu’il n’y avait pas de plus beau cadeau à faire à ces jeunes que de leur faire découvrir Jésus-Christ et son Evangile.

Le Prado, une famille spirituelle apostolique

Cette oeuvre fut un point de départ pour un projet plus large : créer une famille « d’apôtres pauvres pour les pauvres ». Le Prado n’aura pas par la suite d’oeuvre ou de méthode apostolique propre.

Mais le Prado répond à une vocation spécifique, et suit un chemin spirituel particulier : connaître, aimer et suivre Jésus-Christ du plus près possible. Cette familiarité avec le Christ se nourrit dans l’étude assidue de la Bible, ce qui permet de grandir dans la simplicité de vie et l’humilité du coeur, d’être proche des gens simples et de grandir avec eux dans la découverte de l’Evangile.

Aujourd’hui, la famille du Prado comprend des prêtres, des diacres, des frères, des soeurs, sur les quatre continents.


Père Yves Delavoix

---- Cet article est extrait de la revue "Eglise dans l’Aube". Rédaction & Administration : "La revue Catholique" 10 rue de l’Isle 10000 Troyes tel 03 25 71 68 04 mail : revuediocese@catholique-troyes.cef.fr parution mensuelle Abonnement 25 €

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires