Ensemble vivre la Parole de Dieu dans le souffle d’Ecclésia | Diocèse de Troyes

Ensemble vivre la Parole de Dieu dans le souffle d’Ecclésia

Une conviction : Dieu aime les hommes d’aujourd’hui, il habite leur coeur et souhaite entrer en relation avec eux. Une invitation : Baptisés, nous sommes appelés à être une Eglise proche, envoyée au service cette de rencontre de Dieu avec les hommes.

Ecclésia a une histoire !

Face aux mutations de la société, beaucoup de questions surgissent dans tous les domaines de la vie. L’Eglise aussi est interpellée, parfois secouée. De plus en plus de nos contemporains n’ont jamais entendu la Parole de Dieu, et n’ont pas de passé religieux. Alors comment proposer la foi ?

 Ecclésia s’inscrit dans ce contexte et dans une histoire

Depuis ses origines l’Eglise, désire communiquer la Bonne Nouvelle de Jésus, et chaque époque selon son histoire l’a plus ou moins bien fait.

Vatican II dans Deï Verbum, rappelle qu'au fondement de l'édifice de la foi chrétienne, Dieu a l'initiative. « Dieu qui est invisible, s’adresse aux hommes comme à des amis et converse avec eux pour les inviter à entrer en communion avec lui et les recevoir en cette communion. »

En 1992, le pape Jean-Paul II publie le Catéchisme universel, et interpelle chaque conférence épiscopale pour renouveler ses orientations catéchétiques. L’assemblée plénière des évêques de France s’engage dans la réflexion.

En 1996, la Lettre aux catholiques de France : « Proposer la foi dans la société actuelle » marque un tournant dans la conscience que notre Eglise a de sa mission d’évangélisation en France, et en novembre 2001, les évêques ouvrent le chantier de la catéchèse. Une conviction s’impose à eux : le renouveau de la catéchèse ne pourra se faire sans un renouveau de la foi et un renouveau des communautés. C’est dans cette perspective qu’en novembre 2002, les évêques adressent une Lettre au peuple de Dieu dans laquelle ils appellent les catholiques à aller au coeur de la foi : « Avant de décider ce qu’il convient de faire, et avant de choisir les   moyens pour le faire,   nous sommes persuadés   qu’il nous faut aller ensemble,   les uns avec les   autres, au coeur de la foi.   Pour guider cette démarche,   nous avons fait   le choix d’aller à ce coeur   tel que la veillée pascale   nous le fait vivre chaque année. » 

Cet appel est entendu, les communautés entrent   dans la démarche et les évêques reçoivent   un volumineux courrier, faisant remonter   les fruits de leurs réflexions. Réflexions qui   vont servir de base aux évêques pour rédiger le   Texte national pour l’orientation de la catéchèse,   texte voté par l’assemblée des évêques en   novembre 2005 et publié en novembre 2006. Il   est traversé par la conviction que la proposition   de la foi relève de la responsabilité de toute la   communauté et qu’elle concerne tous les âges,   toutes les étapes de la vie, tous les lieux et tous   les milieux, et c'est bien ce qui se cherche dans   nos projets pastoraux.  

 

Ecclésia 2007 : un souffle nouveau   En 2007, pour donner un élan à ces orientations   et au renouveau de la catéchèse, le Service   national de la Catéchèse et du Catéchuménat,   a souhaité organiser un grand rassemblement à   Lourdes « Ecclésia 2007 », invitant largement   les acteurs pastoraux de toute la France. Ce   congrès de la responsabilité catéchétique, a   réuni des délégués de tous les champs pastoraux   soulignant ainsi que la responsabilité catéchétique   est celle de l’Eglise toute entière.  

Ecclésia 2007 a été un temps d’échange et de   ressourcement extraordinaires, tant par les projets   présentés, les éclairages des intervenants   que par la prière commune. Un souffle puissant   qui irrigue encore la foi et la mission des sept délégués   de l’Aube : nous avons vu et nous témoignons   « L’Eglise de France, est habitée du   souffle de l’Esprit de Dieu, elle n’est pas en train   de mourir ! »  

Ecclésia se vit déjà dans l’Aube  

La brochure diocésaine « Ensemble, vivre la   Parole de Dieu dans le souffle d’Ecclésia », le   souligne dans les démarches locales présentées   et les nombreuses références au texte « Appelés   et envoyés ». Notre Eglise de l’Aube est déjà   bien engagée dans cette démarche.  

Dans l’éditorial, notre évêque rappelle aussi   que « Cet état d’esprit missionnaire, nous avons   été conduits à le traduire dans le quotidien des   ensembles paroissiaux par l’élaboration de projets   pastoraux qui leur soient appropriés à partir   des attentes que nous avons pu percevoir… ».  

Pour célébrer ce dynamisme, en rendre grâce,   et le confier à l’Esprit Saint, notre évêque invite   chacun et chacune, à se retrouver pour la fête de   l'Eglise dans l'Aube, le 28 juin prochain à Ste-   Maure.  

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires