Service Évangélique des Malades | Diocèse de Troyes

Service Évangélique des Malades

Solitude, mise à l’écart, surdité, mauvaise vue, difficultés à se déplacer… ---- C’est le lot de bien des personnes qui, en dehors de la présence d’une aide ménagère durant quelques heures hebdomadaires se trouvent coupées de leurs connaissances antérieures, souvent de leurs enfants, petits enfants, partis dans une autre région et qui ne peuvent les visiter fréquemment. Il ne leur reste rien, sinon ce sentiment de solitude qui les habite et qu’elles vivent très mal, et les angoisse. Chrétiens, chrétiennes, devant ces souffrances morales et physiques qui enferment, avons-nous le droit de rester de marbre ? Atravers ces personnes, c’est le Christ qui souffre et nous invite, à l’exemple du Bon Samaritain, à nous faire leur prochain. L’équipe du «Service Evangélique des Malades» (SEM) de ma paroisse m’a beaucoup aidée à regarder autour de moi avec les yeux du coeur, à savoir passer un coup de fil, à rendre une visite à domicile ou à l'hôpital, à soutenir les personnes lorsque la maladie atteint le conjoint… ou que survient le deuil et le désarroi qui s’ensuit ; lorsque le maintien à domicile ne peut durer, qu’il faut prendre la décision de quitter son cadre de vie pour la maison de retraite. Parfois, ces visites remplies d’amitié vraie, de gratuité, favorisent un dialogue plus profond, des confidences, telles que «jeune, j’allais à l’église, mes enfants ont été baptisés, ont fait leur profession de foi, et puis, la vie… les occupations… on perd l’habitude d’aller à l’église… mais, je prie». Et, c’est alors l’occasion de proposer de prier le «Notre Père» et le «Je vous salue Marie» avant de se quitter… et une réflexion plus profonde sur l’Amour de Dieu pour tout homme, son pardon qu’Il est toujours prêt à nous donner, devient possible. C’est ainsi que, chaque année, une messe dominicale avec les malades, personnes âgés ou handicapées et la communauté paroissiale est célébrée avec proposition du sacrement des malades. Parmi ces contacts, ajoutons aussi la Communion portée à quelques-uns, chaque dimanche, et la messe mensuelle à la résidence pour personnes âgées de la commune. Vous dirai-je que cet engagement m’apporte de la joie ? Bien sûr, lorsqu’un grand et franc sourire m'accueille à mon arrivée, que la confiance peu à peu s’établit entre nous, que l’écoute attentive favorise l’ouverture de l'autre, et que je découvre tant de richesses du coeur, de dévouement, d’amour vécu au cours de cette vie. Tout cela nourrit ma prière, faite de demandes, mais souvent plus encore d’action de grâce, de reconnaissance de l’Esprit Saint à l'action dans les coeurs. A cela s’ajoutent les rencontres de l’Équipe qui permettent une mise en commun et une prise en charge spirituelle par nous toutes. Comme nous sommes peu nombreuses, notre action est trop restreinte… bien des secteurs de notre ensemble paroissial ne sont pas visités… car, dans l’Église, le Seigneur embauche, mais les ouvriers sont trop peu nombreux… dommage ! Une personne du SEM ---- Retour au dossier : [CLIQUER ICI->http://catholique-troyes.cef.fr/spip/spip.php?article1257] ----

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires