Retour sur les JMJ de Sydney | Diocèse de Troyes

Retour sur les JMJ de Sydney

Comment partager avec des centaines de milliers de jeunes du monde entier la joie et la ferveur du rassemblement en Australie et de la rencontre avec le pape Benoît XVI ? Certains ont pu le faire en participant à des JMJ diocésains en France ou dans d’autres pays. Pour ma part, j’ai pu réaliser ce vœu grâce aux nombreuses heures de diffusions quotidiennes de KTO et aux multiples sites Internet qui offraient des récits agrémentés de photos et de vidéos très parlantes. Partout dominait le sentiment de joie, de fraternité et de grande ferveur.
Ce voyage de deux semaines parfois prolongé de quelques jours a permis aussi aux jeunes de découvrir un pays aux multiples facettes culturelles et à la dimension continentale, une nature grandiose, parfois un petit bout d’Asie ou d’Afrique selon leur itinéraire de voyage et surtout la chaleur de l’accueil des Australiens. Richesse des rencontres et préparation aux temps forts à Sydney du 15 au 20 Juillet, tel a été le contenu de la première semaine pour tous les groupes, en particulier pour celui de la Province de Reims, avec les jeunes aubois, accompagnés entre autre de leur évêque, le Père Marc Stenger, et du Père Didier Noblot, responsable de la Pastorale des Jeunes.
Arrivés à Sydney le 9 Juillet, ils ont été accueillis dans le diocèse de Broken Bay. Malgré la fatigue c’est avec tout leur cœur qu’ils ont vécu aussi bien les moments spirituels – messes, dont celle du 10 Juillet qui symbolisait leur accueil officiel en Australie, laudes, moments de prière, conférences, que les visites, la plage, les concerts et fêtes organisés pour eux et même la gastronomie parfois surprenante ! Le dimanche 13 Juillet, à Terrigal, a eu lieu une messe suivie de la fête des nations, où français, allemands, belges, luxembourgeois (donc aussi le groupe Euregio), croates, coréens, philippins et jeunes de l’île Tonga ont fraternisé dans la prière et la joie. Sur France 2 ce même jour, un événement en direct des JMJ : la messe dominicale depuis Canberra. Le lendemain 14 Juillet, départ pour Sydney, où une messe pour les français a regroupé les quelques 5000 jeunes de notre pays autour du Cardinal Vingt Trois et de tous les évêques et prêtres présents à l’occasion du Bastille Day ! La messe d’ouverture des JMJ a été célébrée le 15 Juillet sur les docks de Barangaroo, présidée par le Cardinal Pell, archevêque de Sydney accompagné de tous les membres du clergé présents, ainsi que de 400 000 fidèles. Ce fut une messe très priante à laquelle les aborigènes ont été associés, tout comme à tous les autre temps forts.
Du 16 au 18, les jeunes ont vécu des temps d’enseignement et de prière plus intensifs, avec tous les matins une catéchèse suivie d’une messe ; le groupe aubois et leurs camarades ont ainsi entendu Mgr Vingt Trois, Mgr Riocreux, « drôle et dynamique » et Mgr Rivière. Le reste de la journée était consacré à la découverte de Sydney, à des concerts du Festival des Jeunes, mais aussi à des pèlerinages comme la marche vers la cathédrale Ste Mary où le Père Stenger a rejoint son groupe régional. Par ailleurs, l’évêque de Troyes assurait une catéchèse franco-allemande pour le groupe Euregio avec l’évêque auxiliaire de Trèves. Le 17 Juillet a été marqué aussi par l’arrivée officielle du Saint Père, accueilli à Barangaroo par les jeunes, qui ont ensuite reçu son message avec beaucoup de ferveur et de chaleur à la fois. Le lendemain, ils ont participé à un Chemin de Croix poignant et grandiose à travers toute la ville.
Afin de se préparer aux temps forts du dernier week-end à l’hippodrome de Randwick, les jeunes ont accompli une marche de 10 km sous forme de pèlerinage pour s’y rendre. Le samedi, soir, une veillée très intense et recueillie les a réunis autour de Benoît XVI, avec un temps d’adoration vécu dans un silence impressionnant, illuminé par les myriades de bougies brillant dans la nuit australe. Le 20 Juillet enfin, la messe de clôture, célébrée par le Saint Père, a constitué l’apothéose de ces journées. Durant les trois heures de cérémonie pleines de ferveur, le pape a confirmé 24 personnes originaires des cinq continents, sacrement qui a couronné ces JMJ ayant pour thème un verset des Actes des Apôtres : « Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit Saint qui descendra sur vous ; vous serez alors mes témoins. » A la fin de la messe, Benoît XVI, salué par de nombreux « Benedetto », a donné rendez-vous aux jeunes à Madrid en 2011 (ce qui a provoqué une envolée de drapeaux espagnols) et les a envoyés transmettre le message reçu dans leur milieu quotidien. Une grande joie de cette dernière journée a été l’arrivée, après d’énormes difficultés, d’une délégation de cinq jeunes chrétiens irakiens accompagnés du Père Atto, juste à temps pour participer à la messe finale, tandis que de jeunes français envoyés par Pax Christi partageaient les JMJ avec 5000 jeunes au Kurdistan irakien.
Les jeunes aubois, accompagnée par le Père Noblot, et leurs compagnons ont vécu encore trois jours d’enseignement, de prière et de découvertes à Melbourne avant leur retour en France, le cœur rempli de souvenirs et de gratitude. Ils ont bien compris la portée des JMJ pour eux, puisqu’ils ont conclu leur blog en disant qu’il leur faut maintenant « passer de disciple à apôtre » ! Michelle Stenger

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires