Prisons - Paroles de personnes concernées - Le personnel de surveillance | Diocèse de Troyes

Prisons - Paroles de personnes concernées - Le personnel de surveillance

Document sans nom

   Pour avoir été aumônier de prison à temps plein et ce durant des années, je voudrais remercier et rendre hommage aux surveillants. Ces personnes exercent un métier difficile, pas toujours reconnu et respecté dans l’opinion publique. Ils ont dans leur grande majorité un sens humain important, ils me signalaient eux-mêmes tel détenu qui avait eu une mauvaise nouvelle, qui vivait une rupture familiale, qui angoissait à l’approche du procès. Nous avions confiance entre nous et cela a permis d’éviter bien des drames. J’ai passé des moments d’échanges très agréables avec eux et, bien des fois, j’ai baptisé l’enfant de l’un d’eux ou célébré le mariage d’un autre.
Et puis, je pense qu’il n’est pas facile d’exercer un métier où l’on enferme un semblable dans une cellule. On trouvera toujours, si on veut, un exemple du contraire de ce que je dis, mais cela est vrai dans toute profession. Considérez ce que je dis comme un simple témoignage.

 
Retour Parôles personnes concernées ► Parole d'aumôniers► Rencontre avec un ancien détenu ►
Paroles de magistrats ► Rôle des experts ► Interview d'un juge ►

 

Père Bernard Basselin Février 2007

Retour dossier Prison ? Etat des lieux ? Problèmes de santé Avis des politiques
Le travail en prison ? La réinsertion ? Lieux d'accueil des familles ? Associations ?
Réflexions ? Lettre de Jean-Paul II ?
 
Cet article est extrait de la revue "Eglise dans l'Aube". Rédaction & Administration : "La revue Catholique" 10 rue de l'Isle 10000 Troyes tel 03 25 71 68 04
mail : revuediocese@catholique-troyes.cef.fr parution mensuelle Abonnement 25 €

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires