Chapitre IV | Diocèse de Troyes

Chapitre IV

CHAPITRE IV : LE TEMOIGNAGE D’UNE ANCIENNE RMISTE


Christelle a 31 ans, vit seule avec ses 2 enfants et travaille comme secrétairecomptabledans une petite entreprise. Allocataire du RMI pendant 3 ans, elle atrouvé ce travail, rémunéré un peu au dessus du SMIC, après de longues recherches.Elle se demande si elle ne va pas retourner au RMI.


Question : Pourquoi un tel revirement après votre longue recherche d’emploi ?

Christelle: Avec mon salaire, j’ai beaucoup de mal à finir le mois et je me rends compte de 2 choses :

Le travail me crée de nombreuses contraintes.

Avec mon salaire, je ne m’en tire guère mieux, financièrement, qu’avec le RMI.


Question : Comment est-ce possible ?

Christelle : En retrouvant un travail et donc un salaire, j’ai perdu de nombreux avantages que j’avais en étant au RMI : la couverture médicale universelle, les aides municipales telles que la gratuité de la cantine scolaire et des loisirs des enfants par exemple, l’aide au logement, la prise en charge par la CAF de la moitié de mon abonnement téléphonique, et la dispense de la taxe d’habitation etc… En outre, disponible, j’avais le temps de réaliser de petits travaux ici et là, comme des ménages ou l’aide à des personnes âgées, et au noir, je ne supportais ni charges sociales ni impôts.


Par ailleurs, mon retour au travail m’occasionne des frais et des contraintes : absente de la maison, je n’assure pas une présence suffisante auprès de mes enfants, le transport se traduit par des dépenses supplémentaires et des pertes de temps : faute de temps, je sers des repas vite préparés et donc plus chers, et j’ai du abandonner des travaux de couture, de tricotage et de lavage qui me faisaient économiser des achats de vêtements et des frais d’entretien du linge. Et je ne vous parle pas de la fatigue supplémentaire. Vous savez, le soir, quand je rentre, je suis vraiment crevée.


Oui, je crois que je vais abandonner mon boulot et redemander le RMI même si je sais que je vais perdre l’occasion de vivre en compagnie d’autres personnes au sein de l’entreprise.

[RETOUR->http://catholique-troyes.cef.fr/spip/spip.php?article688]

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires