Chapitre II | Diocèse de Troyes

Chapitre II

CHAPITRE II : QUELLE EST L’AMPLEUR DU CHÔMAGE DANS L’AUBE ?


Au 31 octobre dernier, selon le bulletin mensuel statistique de la Direction Régionale du Travail et de l’Emploi, 11,231 personnes étaient au chômage dans l’Aube, représentant 9 % de la population active du département qui s’établit à 124,790 personnes. Selon la même source, l’ancienneté de l’inscription des demandeurs d’emploi à l’ANPE s’établit comme suit :


De 1 à moins de 2 ans

19,2 %

De 2 à moins de 3 ans

6,9 %

3 ans et plus

7,2 %

Total des chômeurs de longue durée

33,3 %


Sur les 14 681 demandes d’emploi enregistrées par l’ANPE de janvier à août 2006, 2,051 ont été présentées après licenciement et 4,956 après des fins de contrat ou des fins de mission, ce dernier chiffre témoignant de l’importance des emplois précaires comme on a pu l’observer pour la France entière.

Les statistiques du chômage au plan local comme les statistiques nationales, ne retiennent que les demandeurs d’emploi de la 1ière catégorie de l’ANPE et ne prennent pas en compte les personnes relevant de ses 7 dernières catégories. Selon la Direction Régionale du Travail et de l’Emploi, au mois d’août dernier, 7 437 personnes relevaient de ces 7 catégories. Il est peu probable que cet effectif ait pu varier sensiblement depuis. Comme expliqué dans la section 8 du chapitre I, nous devons considérer que la moitié de ces personnes sont sans-emploi. On se rappelle en outre que, selon le ministère du travail, la moitié des allocataires du RMI ne sont pas inscrits à l’ANPE ; or selon les derniers chiffres fournis par le Conseil Général, 6336 personnes étaient allocataires du RMI dans le département fin 2005. En conséquence les chiffres du chômage dans l’Aube doivent être révisés comme suit :


31-10-2006

a) Chômeurs recensés (catégorie 1 de l’ANPE)

10,928

b) La moitié des personnes relevant des catégories 2 à 8 de l’ANPE

3,718

c) La moitié des allocataires du RMI

3,168

Total des sans emploi (a+b+c)

17,814



Le chiffrage ci-dessus aboutit à un taux de chômage de 14,3 % par rapport à la population active du département, soit un niveau légèrement inférieur à celui que nous avons retenu pour la France entière. Cet écart est peu habituel dans ce sens.


[RETOUR->http://catholique-troyes.cef.fr/spip/spip.php?article688]

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires