Prisons - Le travail en prison | Diocèse de Troyes

Prisons - Le travail en prison

Document sans nom

   Parlant du travail en prison, des aumôniers déclarent : «Certains attendent parfois longtemps avant de pouvoir travailler travailler. Il y a peu de travail en prison. C’est comme dans la société. D’autres ne sont pas pris parce qu’ils n’ont pas la cote d’amour… Alors ils sont inexorablement sur la liste d’attente…

«Il y a aussi la possibilité de faire des stages en vue d’un CAP : patissier, espaces verts, métallier…»

«Pour l’enseignement, il y a, à Villenauxe- la-Grande, deux enseignants à temps plein : c’est l’enseignement général comme le français et les maths.»

«Beaucoup demandent à travailler en prison. Cela permet d’obtenir des RPS (remise de peine supplémentaire)».


   Dans le quotidien l’Est Eclair du mardi 24 octobre 2006, une page entière était consacrée au travail, en prison. On pouvait ainsi apprendre que dans la région pénitentiaire qui regroupe la Bourgogne, la Champagne-Ardenne et la Franche-Comté (18 établissements) établissements) , il y a environ 650 personnes détenues qui ont du travail sur 3 500. Il convient d’ajouter le travail de certains détenus au Service général de la prison dans laquelle ils sont affectés : certains sont écrivains publics en prison, d’autres cuisiniers, d’autres coiffeurs ou feurs bibliothécaires, d’autres nettoient les bords des fenêtres. Dans ce même article, le directeur de Clairvaux déclare : «Pour tout directeur directeur, le travail des détenus est synonyme de calme en prison».    

 

Père Bernard Basselin Février 2007

Retour dossier Prison ► Etat des lieux Problèmes de santé Avis des politiques
La réinsertion Paroles de personnes concernées Lieux d'accueil des familles Associations
Réflexions Lettre de Jean-Paul II
 
Cet article est extrait de la revue "Eglise dans l'Aube". Rédaction & Administration : "La revue Catholique" 10 rue de l'Isle 10000 Troyes tel 03 25 71 68 04
mail : revuediocese@catholique-troyes.cef.fr parution mensuelle Abonnement 25 €

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires