les groupes de prière de l'Aube préparent la Pentecôte | Diocèse de Troyes

les groupes de prière de l'Aube préparent la Pentecôte

Dans la vie spirituelle, tout part d'une ren­contre personnelle avec le Christ. Et peu à peu, à mesure que nous nous en­gageons dans une vie avec le Seigneur, nous comprenons bien que Dieu offre une possibilité magnifique, un sens à la vie. Il nous sauve de toutes sortes de mal et de souf­france Il se révèle comme le Dieu qui nous délivre de nos pé­chés et de nos enfermements : par différentes étapes de conversion, de guérisons inté­rieures, de réconciliation avec nous-mêmes et d'apaisement, Dieu se révèle présent et agissant dans notre existence. Cependant, il reste une étape à franchir: c'est la découverte que Dieu n'est pas seule­ment la réponse à nos aspirations, nos désirs ou notre besoin de trouver notre réalisation, mais qu'il se propose d'être le maître de notre vie. Dieu nous appelle à le suivre. Le Christ est venu nous révéler le plan de Dieu sur toute personne et le rendre réali­sable pour chacun. Ce plan est de faire de nous des filles, des fils et de nous faire partici­per à sa propre vie trinitaire : «Qu'il soit Béni, le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ. Il nous a bénis et comblés des bénédictions de l'Esprit au ciel dans le Christ.Il nous a choisis dans le Christ avant que le monde fût créé pour être saints et sans péchés devant | sa face grâce à son amour. Il nous a prédestinés à être pour lui des fils adoptifs par Jésus le Christ.»(Ephésiens 1,3-5) Trop souvent, on a tendance à réduire Dieu à n'être qu'un moyen au service de notre épanouissement et de notre réussite. Or, le Baptême dans l'Esprit Saint nous place dans une perspective toute autre qui est celle de l'offrande de notre vie au Christ et de l'accepta­tion consciente et joyeuse d'être saisis par lui et de vivre dans son intimité. Nous sommes invités à donner notre vie par lui et en lui. Cette participation à l'offrande du Christ à son Père se joue dans les lieux les plus concrets de notre vie quotidienne -combats intimes, vie quotidienne de la mère de famille comme du religieux, dans la vie profession­nelle comme dans la vie familiale, etc...-C'est là que, comme le Christ et par le Christ, nous sommes invités à aimer jusqu'à donner notre vie pour nos frères, pour l'Église, pour le monde. La première œuvre, en nous, de cet Esprit créateur et sanctificateur est de nous transformer à la ressemblance du Fils de Dieu et de nous faire vivre d'une vie conforme à notre filiation di­vine : «tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu». (Romains 8, 14). Le Baptême dans l'Esprit Saint n'est pas autre chose ! Celui qui demande le Baptême dans l'Esprit Saint et à qui l'on pose la ques­tion «veux-tu donner ta vie à Jésus?» -et cette question est essentielle- répond en fait à la question : «est-ce que tu consens à en­trer dans la vie divine, à participer à l'offrande du Christ à son Père, à donner ta vie par le Christ et comme Lui pour le monde et pour tes frères ?» L'intervention de l'Esprit Saint est nécessai­re, non parce que Dieu n'aurait pas déjà tout accompli au Baptême, mais parce que la grâce du Baptême n'a pas été totalement reçue par le chrétien. Le Baptême, c'est comme une source qui coule en nous et par­fois cette source est ensablée pour diffé­rentes raisons. De temps en temps, nous avons besoin de libérer cette source et c'est pourquoi nous avons besoin de cette inter­vention de Dieu pour être renouvelés dans l'Esprit Saint. Les fruits de ce renouvellement dans l'Esprit : la paix Il s'agit de cette grâce intérieure qui me fait traverser de façon sereine les événements de la vie. la joie Rarement vous verrez des chrétiens convertis tristes, sauf à l'occasion de tel évé­nement. Jésus, Lui-même, a pleuré la mort de Lazare (Jean 11,35). Mais Jésus donne à ses amis la joie de vivre, d'être aimé . la présence du Christ ressuscité à mes côtés Ces deux fruits de la paix et de la joie sont liés à ce troisième : la certitude que j'ai d'être accompagné en tout par Jésus ressuscité. Dieu est ici, à mes côtés. C'est une expérien­ce que je peux faire quotidiennement. le goût de la Parole de Dieu Je prends goût à la fréquentation de la Pa­role de Dieu. Je vois dans les Écritures l'ac­tion de Dieu, j'y reconnais des similitudes avec ce que je vis. La Parole de Dieu est vi­vante. le goût de la prière, le besoin d'annoncer l'Evangile ; j'ai besoin de partager ma foi avec d'autres chrétiens qui vivent aussi de cet amour. Il me faut être en Église. Après un temps de préparation de sept se­maines dans leur groupe ou avec le groupe Jean Baptiste de Troyes, ceux qui le veulent feront cette démarche, tous ensemble, le jeudi 22 juin à Notre Dame en Isle. Alain Moreau Délégué diocésain des groupes de prière ---- Cet article est extrait de la revue "Eglise dans l'Aube". Rédaction & Administration : "La revue Catholique" 10 rue de l'Isle 10000 Troyes tel 03 25 71 68 04 mail : revuediocese@catholique-troyes.cef.fr parution mensuelle Abonnement 25 €

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires