Le Denier de l'Eglise a 100 ans ! | Diocèse de Troyes

Le Denier de l'Eglise a 100 ans !

Un peu d'histoire Officiellement né en 1906, son origine semble remonter à 1789, lorsque la Révolution Française a normalisé les biens du clergé. En contrepartie, l'État s'engageait à rémunérer les prêtres, ce qui a été confirmé lors du Concordat de 1801. Équilibre rompu par la loi de 1905, loi de séparation des Églises et de l'État, qui supprime le traitement des prêtres. Après l'encyclique du Pape Pie X en 1906 (Vehementer nos), faisant appel à la générosité des catholiques, c'est dans le courant de cette même année que les diocèses français mettent en place «le denier du clergé», plus tard «denier du culte» et aujourd'hui «denier de l'Église ». Pour la Campagne du Denier 2006, Mgr Marc Stenger invite les chrétiens à se mobiliser : «le denier permet à l'Église d'exister, de vivre et de remplir sa mission. Et la contribution par le denier, c'est aussi une manière d'être acteur, et pas seulement consommateur. C'est un acte de solidarité et de responsabilité». Dans son esprit, il ne s'agit pas seulement de «payer un service » mais de contribuer à ce que l'Eglise «transmette un message d'Évangile au monde, un message de justice, de paix et de générosité». Et pour cela, le diocèse a besoin de rémunérer ses prêtres et ses animateurs en pastorale. Le budget 2006 sera d'environ deux millions d'euros. Il sera stable par rapport à l'an dernier. 1,4 million d'euros sont consacrés aux salaires des prêtres et des animateurs laïcs en pastorale. Il faut aussi prévoir les subventions aux mouvements et aux associations, 100 000 euros pour la formation continue et 400 000 euros pour les charges de gestion. Un des objectifs de cette année sera d'atteindre les 10 000 donateurs, en renouvelant les générations, en captant davantage de jeunes et en donnant l'habitude d'un geste annuel précise Michel Cuny, économe diocésain. «Pour les 100 ans du denier, c'est décidé, je fais un don !» La rédaction ---- QUELQUES CHIFFRES • L'Église de France En 2004, l'Église de France a réuni un peu plus de 450 millions d'euros. Le Denier représente près de la moitié des ressources de l'Église. Le reste étant réparti entre les quêtes, les offrandes de Messes et le casuel (baptêmes, mariages, enterrements). • Le diocèse de Troyes en chiffres Au 31 décembre 2005 = 935 875, 69 € (+ 10%) avec 8 422 donateurs (légère baisse) Pour 2005 Troyes et agglomération = 384 786,21€ Doyenné d'Arcis-sur-Aube = 71 809,14€ Doyenné Armance et Forêt d'Othe = 70 789,81€ Doyenné de Bar-sur-Aube = 26 583,55€ Doyenné de Bar-sur-Seine = 67 479,72€ Doyenné de Brienne-le-Château = 73 796,82€ Doyenné Plaine de Troyes = 78 182,79€

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires