Passages | Diocèse de Troyes

Passages

Le chanoine Alfred Valton, 1908-2006

Né en 1908, le chanoine Alfred Valton appartenait à une famille qui a beaucoup compté dans la vie de cette cité et de ce département.

Ordonné prêtre en 1932, après une longue vie donnée au Seigneur, il s’était retiré depuis 1973, rue de la Paix et depuis 1981 à la Providence.

«La marque de la foi c’est cette docilité à l’Esprit Saint, qui fait qu’on est en disposition de se laisser guider, de se laisser enseigner, de se laisser configurer par le Christ, qu’on est en disposition d’écoute et de regard pour accueillir la révélation de Dieu, telle qu'elle nous est offerte par la grâce du travail de l’Esprit dans l’Église où il est à l’oeuvre. S’il ne me fallait retenir qu’une seule chose de mes rencontres avec le Chanoine Valton, c'est celle-ci que je retiendrais : il était habité par cette docilité.».

[…] Cette docilité qui habitait, je l’atteste, le Chanoine Valton, fait qu’aujourd’hui il voit dans la pleine lumière Celui qu’il a cherché toute sa vie dans les livres de théologie et dans la rencontre des hommes. (Extraits de l’homélie de Mgr Stenger )


Frère Lucien Grosse, 1911-2006

Lucien Grosse est né le 21 août 1911 à Manon, un petit village de Moselle. Après son noviciat il est envoyé à Lyon, en 1949, comme enseignant et chargé de discipline. Nommé à Troyes en 1962, il y restera 37 ans. Professeur au Lycée Saint-Joseph, il était jovial et d’une humeur égale avec ses élèves. Des anciens élèves témoignent :

« un professeur très tonique avec beaucoup de profondeur. » «Malgré sa petite taille, c’était un grand homme qui a fait des hommes.» C’était sa foi qui lui donnait cette disponibilité.

Il tenait l’orgue de la maison mais il était aussi l’animateur acharné de la chorale de la cathédrale. Il y restera fidèle jusqu’à son départ en 1999. Il s’est éteint le 15 mars 2006 à la maison de Metz-Borny.


Soeur Denise Blondeaux, 1910 - 2006

Le 31 janvier, notre soeur Marie-Denise nous quittait à l’âge de 96 ans. Elle entra à la Congrégation de la Providence le 2 février 1930. Après son noviciat, elle se consacra toute sa vie, au service des malades. […] Elle donnait le meilleur d’elle-même, son caractère gai et enjoué leur remontait le moral et redonnait courage. A travers tous ses actes, on découvrait son esprit de foi et d’amour. Femme de prière, elle puisait sa force et son dynamisme dans sa vie de prière, d’union à Dieu, sa fidélité à lire chaque jour la Bible et sa grande dévotion à la Vierge Marie.

C’est avec joie qu’elle se préparait à intégrer comme résidente la nouvelle maison de retraite, rue des Terrasses. Mais deux jours avant le départ, elle dut être hospitalisée suite à un accident vasculaire cérébral, et huit jours après, elle allait rejoindre Celui qu’elle avait aimé et servi tout au long de sa vie.



Jeannine Somsois, 1943 -2006

Jeannine Somsois nous a quittés le 9 mars dernier, brutalement, à la suite d’une hémorragie cérébrale. Témoin de l’amour du Christ dans le monde, elle l’a été au service de la catéchèse et dans tous les engagements qu’elle a pris au cours de sa vie. Accompagner les enfants dans la foi comme dans sa vie familiale a été au coeur de sa mission de baptisée.


---- Cet article est extrait de la revue "Eglise dans l'Aube". Rédaction & Administration : "La revue Catholique" 10 rue de l'Isle 10000 Troyes tel 03 25 71 68 04 mail : revuediocese@catholique-troyes.cef.fr parution mensuelle Abonnement 25 €

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires