A mes frères et soeurs ... | Diocèse de Troyes

A mes frères et soeurs ...


BILLET SPIRITUEL

Il était beau et puissant, ce feu de

branches dans la nuit tombante. Deux

jours après les braises sont encore

prêtes à rejaillir.

Il est beau aussi et vitalisant, ce feu

de l’amitié fraternelle qui de multiples

bois lance un unique brasier de charité diversement coloré.

Ainsi ces douze fils et filles de Bernard et Marie-Louise qui se retrouvent,

depuis toujours, ce 1er janvier, pour se redire leur confiance.



Ainsi, ces cinq frères qui n’avaient comme fortune que leur bonne volonté et ont transformé

une ruine savoyarde en une chaude demeure où des centaines de passants ont

découvert ce que peuvent construire des mains unies.

Ainsi, cette cinquantaine d’épîtres tonifiantes qui me rappellent chaque janvier que les

routes empierrées ensemble se continuent sous d’autres cieux.

Ainsi, ces heureuses surprises d’entendre au téléphone des voix oubliées qui raniment

les flammes«encendrées».

Ainsi, ces cinq personnes qui soignent la vieille tante chaque jour et ont pensé, au 1er janvier,

à lui apporter quelques friandises enrobées d’un mot du coeur.

Ainsi, ces voeux souriants qui m’ont été adressés en ces mini jardins humains qu’il me

reste à cultiver.

Ainsi, ces messages inattendus de plusieurs équipes pastorales où laïcs et prêtres ensemble

ont su dire au rapide serviteur que je suis maintenant qu’ils le comptent en leur famille.

Ce qui rend frère, ce n’est pas l’odeur des parchemins vieillis des généalogies :

c’est d’avoir ensemble, au long de nos routes, construit des cabanes ou restauré

des maisons de partage,

c’est d’avoir joué la même musique,

c’est d’avoir souffert dans le même hôpital,

c’est d’avoir escaladé les mêmes épreuves,

c’est d’avoir combattu les mêmes ennemis,

c’est d’avoir labouré le même champ humain,

c’est d’avoir maçonné quelque pierre d’Église.

C’est bien à ce signe que l’on vous reconnaîtra pour disciples si vous avez semé, cultivé,

protégé, sauvé quelque graine d’amour.

Les feux nouveaux jaillissent à partir de braises rougeoyantes bien qu’il neige à Voué, en

ce 5 janvier 2006.

Votre frère en devenir, Michel Gatouillat


---- Cet article est extrait de la revue "Eglise dans l'Aube". Rédaction & Administration : "La revue Catholique" 10 rue de l'Isle 10000 Troyes tel 03 25 71 68 04 mail : revuediocese@catholique-troyes.cef.fr parution mensuelle Abonnement 25 €

Newsletter

Restez informés, inscrivez-vous à notre lettre mensuelle!

Partenaires